Les collégiens des Bordes au Panthéon !

PANTHEON
La page de présentation du dossier adressé en juin 2014 aux autorités (Droits réservés, Jacques Échinard)

21 février 2014, annonce du Président au Mont-Valérien…

22 février 2014, le Club Résistance se met au travail !

Dès le lendemain de l’annonce au Mont-Valérien le 21 février 2014 par le chef de l’Etat du transfert des cendres au Panthéon de Germaine Tillion, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Jean Zay et Pierre Brossolette, tous quatre figures illustres de la Résistance, les élèves du collège Geneviève de Gaulle-Anthonioz des Bordes se sont aussitôt associés à leur manière à cette grande commémoration nationale.

Un premier groupe d’élèves a entrepris dès le mois de mars 2014 la constitution d’un dossier faisant part de leur souhait de participer de manière aussi active que possible à l’événement. Réalisation de la page de garde sous la tutelle experte de leur professeur d’Arts Plastiques Jacques Echinard (voir ci-contre), rédaction d’une lettre au président de la République sous le regard attentif de leur professeure de Français Virginie Aumont, premières recherches au CDI sur les trois autres résistants et résistante accompagnant Geneviève de Gaulle-Anthonioz avec l’aide de notre professeure documentaliste Sylvie Boulland-Colinet, constitution du dossier par mes soins, le tout sera transmis dès le mois de juin aux autorités.

Thème expo pantheon
Visuel de l’exposition Quatre vies en résistance, Centre des monuments nationaux, entre le 8 mai 2015 et le 10 janvier 2016

Septembre 2015, les élèves du Club Résistance 2013-2014 ont quitté le collège et transmis, à regret, mais avec confiance, le flambeau au groupe suivant qui dès la rentrée s’attelle à son tour à la tâche.

Au programme donc, un long travail de recherche qui a permis dans un premier temps de compléter sur notre site la page consacrée à Geneviève de Gaulle-Anthonioz, avant la réalisation d’une exposition de panneaux consacrés à Geneviève de Gaulle-Anthonioz, mais aussi bien sûr Germaine Tillion, Jean Zay et Pierre Brossolette, ainsi qu’au Panthéon (son histoire, son architecture, et sa fonction), le tout agrémenté de nombreux dessins des élèves.

Un atelier création artistique (6 élèves du Club + 2 talentueuses chanteuses venues en renfort) se met également en avril à la rédaction d’une chanson consacrée à Geneviève de Gaulle-Anthonioz, grâce à l’aide de l’artiste Syrano, et sous la direction de M.Berthet, professeur d’éducation musicale, et leur professeur d’histoire. La chanson devait être présentée fin avril au concours Panthéon 2015, organisé par le ministère de l’Education nationale et le réseau Canopé, en collaboration avec le Centre des Monuments Nationaux, un concours national à destination des établissements scolaires portant le nom de l’une de ces quatre personnalités concernées. Faute de temps, la chanson ne sera finalisée qu’après-coup.

Afin de toucher le plus grand nombre, élèves, parents, visiteurs d’un jour, un visuel (grand format) sur le mur extérieur du collège a tout le mois de mai rappelé à tous l’information : Geneviève de Gaulle-Anthonioz entre au Panthéon.

20150511_120120
Un visuel orne tout le mois le mai le bâtiment administratif à l’entrée du collège (Droits réservés, Benoît Momboisse)
20150511_120131
Objectif, rappeler à tous l’événement ! (Droits réservés, Benoît Momboisse)

26 mai 2015, une cérémonie au collège pour impliquer tous les acteurs de l’établissement

Le 26 mai 2015, la veille de la cérémonie à Paris, le Club Résistance présente le résultat de son travail devant les élèves et professeurs des classes de 5ème et de 3ème du collège, en compagnie de nombreux invités, au premier rang desquels l’Adjudant Quinault de la Gendarmerie Nationale, M.Auger Vice Président de la Communauté de Communes Val d’Or et Fôret, M.Riglet Conseiller Départemental, Mme Rouzic Directrice Académique ajointe du Loiret, Mme Lignan Présidente des parents d’élèves AIPE (voir ci-dessous). Étaient également présents mesdames et messieurs les Maires des communes environnantes, ainsi que les représentants des différentes associations qui soutiennent depuis plus de 12 ans maintenant les actions du Club Résistance aux Bordes, comme l’Association des Familles et Amis des Anciens du Maquis de Lorris, l’Amicale des Anciens combattants de La fédération André Maginot, La France Libre, le Souvenir Français et le Musée départemental de la Résistance et de la Déportation de Lorris.

DSC_0065
Invités, élèves, professeurs écoutent les élèves du Club Résistance évoquer les quatre personnalités honorées (Photo Journal de Gien, droits réservés)
  • Les élèves du Club présentent tout d’abord les quatre résistants transférés au Panthéon aux autres élèves du collège et expliquent aux plus jeunes ce que représente le Panthéon. Les 9 panneaux de leur exposition sont montés grâce à l’aide précieuse des élèves de la classe Ulis (unités localisées pour l’inclusion scolaire) de Jean-Louis Casanova, mobilisés pour l’occasion.
20150526_162937
Pierre Brossolette à l’honneur, Collège Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Les Bordes, 26 mai 2015 (Droits réservés, Benoît Momboisse)
Panneau 4 Panthéonisés
20150526_165901
panneaux expo 2 mai 2015

Cliquez sur les miniatures pour afficher chaque panneau en grand format

Panneau architecture Panthéon
Panneau histoire Panthéon
Panneau entrées Panthéon 1
Panneau G.de Gaulle
Panneau G.Tillion
Panneau J.Zay
Panneau P.Brossolette
  • Une projection d’extraits du DVD-Video réalisé par les élèves du Club résistance 2007-2008, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, une femme engagée, vient compléter cette présentation, l’occasion pour tous d’entendre Geneviève de Gaulle-Anthonioz expliquer son « refus de l’inacceptable », évoquant tant son internement à Ravensbrück que son combat contre l’exclusion et pour la dignité.
20150526_164012
G.de Gaulle-Anthonioz défend à l’Assemblée Nationale la loi d’orientation relative à la lutte contre l’exclusion (1998), Collège Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Les Bordes, 26 mai 2015 (Droits réservés, Benoît Momboisse)
20150526_161619
Le hall de l’établissement fait salle comble, Collège Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Les Bordes, 26 mai 2015 (Droits réservés, Benoît Momboisse)
20150526_161906
Le hall de l’établissement fait salle comble, Collège Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Les Bordes, 26 mai 2015 (Droits réservés, Benoît Momboisse)
  • La cérémonie se poursuit par l’inauguration d’une plaque commémorant l’événement, apposée dans le hall du collège, où figurent déjà les panneaux réalisés par les élèves à l’occasion de l’inauguration du collège au nom de Geneviève de Gaulle-Anthonioz en 2008.
plaque gdga dévoilée
M.Riglet, Conseiller Départemental, et un élève de 6ème dévoilent la plaque commémorant l’événement sous les yeux de M.Foussereau, principal du collège, Collège Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Les Bordes, 26 mai 2015 (Droits réservés, Benoît Momboisse)
plaque
plaque hall
La plaque trouve naturellement sa place près de la biographie de G. de Gaulle-Anthonioz dans le hall de l’établissement, Collège Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Les Bordes, 26 mai 2015 (Droits réservés, Benoît Momboisse)
  • Les élèves de l’atelier de création artistique chantent alors pour la première fois devant tous les élèves du collège la chanson écrite avec Syrano, et qui s’intitule Une voix s’élève. En voici un extrait :

Les élèves de l’atelier création artistique du collège Geneviève de Gaulle Anthonioz des Bordes, le 15 mai 2015, au collège

Cliquez sur la jaquette pour écouter la version ft. Syrano

27 mai 2015, Geneviève de Gaulle-Anthonioz entre au Panthéon sous le regard des collégiens des Bordes

Temple républicain sur le fronton duquel figure la devise : « Aux grands Hommes la patrie reconnaissante », le Panthéon a donc accueilli mercredi dernier « deux femmes et (…) deux hommes qui ont incarné les valeurs de la France quand elle était à terre », avait justifié le chef de l’Etat en février 2014. « Aujourd’hui, la France a rendez-vous avec le meilleur d’elle-même » lance-t-il en ce 27 mai, journée nationale de la Résistance, après avoir remonté la rue Soufllot, précédent de peu les cercueils des quatre panthéonisés.

Parmi les 850 invités du président de la République, les 19 élèves du collège Geneviève de Gaulle-Anthonioz ouvrent grands les yeux, conscients de vivre là un instant exceptionnel au pied de l’imposante façade de cette impressionnante nécropole. Les jeunes étaient présents en nombre, pour illustrer à la fois la participation de l’ensemble de la nation à l’événement, et l’importance de la transmission à la jeunesse de la mémoire et des valeurs de la Résistance (n’est-ce pas là la mission première du Club résistance !).

Une cérémonie à laquelle le Loiret était fort bien représenté puisque outre Catherine Martin-Zay et Hélène Mouchard-Zay, les filles de Jean Zay l’orléanais, étaient également assis à quelques fauteuils du président de la République, Olivier Carré, adjoint au maire d’Orléans, Michel Jau, préfet du Loiret, Pierre Allorant, vice-président de l’université d’Orléans, ou encore Marie Reynier, recteur de l’académie, venue saluer nos élèves à la fin de la cérémonie, comme le fera également plus tard Jean-Pierre Sueur, sénateur PS du Loiret, qui a toujours soutenu notre initiative parisienne.

20150527_170152
Le Président de la République passe les troupes en revue sous le regard des élèves du Collège, aux premières loges, Paris 27 mai 2015 (Droits réservés, Benoît Momboisse)
IMG_5267
Les portraits des quatre panthéonisés remontent lentement la rue Soufflot… , Paris 27 mai 2015 (Droits réservés, Benoît Momboisse)
IMG_5269
… suivis des cercueils, portés chacun par six gardes républicains, et recouverts du drapeau tricolore…, Paris 27 mai 2015 (Droits réservés, Benoît Momboisse)
IMG_5270
… puis des jeunes arborant les figures des quatre résistants sur leurs tee-shirts bleu-blanc-rouge, Paris 27 mai 2015 (Droits réservés, Benoît Momboisse)
P1140921
Le Panthéon prêt pour l’événement, affichant les quatre portraits d’Ernest Pignon-Ernest, Paris 27 mai 2015 (Droits réservés, Benoît Momboisse)
Dessins d'E.Pignon-Ernest

Tandis qu’on installe les catafalques retentit « La complainte des partisans », puis le « Le chant des marais » interprétés par le Chœur de l’armée française.

20150527_175653
Les élèves écoutent attentivement le discours du président…, Paris 27 mai 2015 (Droits réservés, Benoît Momboisse)

Sur une tribune installée au pied des marches du Panthéon, le président a mêlé passé et présent, histoire et politique, en revenant sur le parcours hors du commun de ces « deux femmes rescapées de l’enfer des camps et deux hommes disparus atrocement dans les derniers jours de l’occupation ». Quatre panthéonisés qui « ont valeur d’exemple. Il nous appartient de les suivre », a-t-il ajouté en direction des nombreux jeunes présents. « Chaque génération a un devoir de vigilance […]. Chaque individu a le choix d’agir. Tout commence par un choix. » Se dresser, donc, s’indigner, « pour que l’intolérable ne soit pas toléré » : telle est la « leçon » que les élèves auront certainement retenu de cette journée et cette entrée remarquée de la Résistance au Panthéon.

« Prenez place », a conclu François Hollande après que les quatre cercueils symbolisant Pierre Brossolette, Germaine Tillion, Geneviève De Gaulle-Anthonioz et Jean Zay ont été disposés sur leurs catafalques, en bas des marches du Panthéon, « Prenez place. Ici, c’est la vôtre ».

Après la « Sonnerie aux morts », au son du « Chant des partisans », les quatre panthéonisés à nouveau portés par la Garde républicaine entrent dans la nécropole sous la haie d’honneur d’un escadron de la cavalerie, suivis par le président de la République et les membres des familles, les deux filles de Jean Zay, le fils et la fille de Pierre Brossolette, la nièce de Germaine Tillion et Anise Postel-Vinay, les trois enfants de Geneviève de Gaulle- Anthonioz, dont sa fille Isabelle Gaggini, soutien indéfectible de notre projet cette année, qui viendra à son tour à la rencontre des élèves découvrir la chanson qu’ils ont écrite pour sa mère à la fin de la cérémonie.

20150527_201405
… avant de se rendre devant les quatre cercueils pour un dernier hommage, Paris 27 mai 2015 (Droits réservés, Benoît Momboisse)

Il est 18h15 quand les 71 personnalités qui reposent déjà dans le Panthéon au sommet de la montagne Sainte-Geneviève accueillent Pierre Brossolette, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Germaine Tillion et Jean Zay.

20150527_202900
Le soir tombe, les derniers invités quittent les lieux, les enfants en garderont un souvenir ému, Paris 27 mai 2015 (Droits réservés, Benoît Momboisse)
équipe panthéon
La traditionnelle photo souvenir au pied du Panthéon, les élèves (Luc, Afaq, Maximilien, Maxime, Valentin, Étienne, Vincent, Alexandre, Aurore, Colin, Camille, Johanna, Maxime, Cassandra, Pauline, Wiebke, Lesly, Inès et Elora) et leurs professeurs (M.Foussereau, principal, S.Boulland-Colinet, V.Aumont, A.Berthet et B.Momboisse), Paris 27 mai 2015 (Droits réservés, Benoît Momboisse)

Cette cérémonie aura aussi été l’occasion pour nous de créer des liens avec l’équipe enseignante du seul autre collège Geneviève de Gaulle-Anthonioz rencontrée sur le pavé parisien, et situé à Cluses en Haute-Savoie : l’équipe des Bordes a déjà des idées plein sa besace pour que cette sympathique rencontre débouche sur des projets pédagogiques innovants !

Notez enfin qu’à partir de la rentrée 2015-2016, un portrait et une courte biographie de Geneviève de Gaulle-Anthonioz trouveront leur place dans le carnet de correspondance de tous les élèves du collège, une manière de transmettre une petite part de cette journée aux futurs élèves !

portrait_Genevieve_de_gaulle_424691.54