Revenir à Les Sangliers sortent du bois

Le projet initial

La genèse du projet :

Le travail a été réalisé dans le cadre des activités du Club Résistance (depuis octobre 2003)

Objectif : sensibiliser les élèves au devoir de Mémoire. Il s’agit de :

– Collecter des témoignages d’acteurs, témoins, spécialistes de la Seconde guerre mondiale (Serge Klarsfeld, Georges Seguy, Annette Muller, Hélène Mouchard-Zay, Yvette Kohler-Choquet, Henri Ledroit ou encore Marie-Jo Chombart de Lauwe se sont ainsi succédés au collège des Bordes)

– Garder une trace de ces rencontres par la création de supports multimedias, créant une bibliothèque enrichie chaque année et accessible d’une année à l’autre à tous les élèves

– Visiter des lieux de Mémoire (plages du débarquement, camp du Struthof, Oradour-sur-Glane, camp de Ravensbrück…)

– Participer aux épreuves individuelles et/ou collectives du Concours National de la Résistance et la Déportation

Ce projet est la concrétisation de 5 années de travail sur le thème de la résistance dans le Maquis de Lorris, situé à quelques pas du collège. Tous les ans, les élèves travaillent sur le thème, en parallèle avec le thème du Concours National de la Résistance et de la Déportation.  Ils rencontrent ainsi des témoins de la période, anciens résistants et déportés dont ils entendent le témoignage.  Ils visitent dans le même temps le Musée départemental de la Résistance et de la Déportation de Lorris. Le projet des Sangliers en particulier a été réalisé par les élèves du Club résistance 2006/2007, travail qu’ils ont donc poursuivi malgré leur départ du collège fin 2007 jusqu’à aujourd’hui, avec leur (ancien) professeur M.Momboisse.

Début du travail en 2006 sur le maquis de Lorris :

– recherches communes et en relation avec le Musée départemental de la Résistance et de la Déportation de Lorris, et en collaboration avec le Collège de Lorris (Annick Cassignol)

– travail de collecte de témoignages auprès de résistants locaux : M.Chalopin, M.Léger, M.Héau, M.Blain racontent leur expérience aux élèves qui partent avec eux visiter le Carrefour de la Résistance et le camp du Ravoir.

De cette visite naît l’idée de réaliser une bande dessinée sur les activités du maquis, projet aussitôt mis en chantier à l’automne 2006, avec les élèves du Club Résistance, tous volontaires : il s’agit alors de réaliser un album à vocation pédagogique centré sur les activités du Maquis et basé sur les témoignages des résistants : objectif, raconter un épisode de l’Histoire par le biais de la fiction, en élaborant un scénario tiré de récits et d’anecdotes réelles, mêlant ainsi fiction et faits historiques. Le titre retenu,  «Les Sangliers sortent du bois», est l’évocation de ces fameux messages codés adressés par la BBC de Londres aux résistants français.

Philippe Tarral

– Pour entamer ce travail, deux rencontres sont organisées avec Philippe Tarral (21 novembre 2006 et 22 mai 2007) : dessinateur professionnel, il est notamment l’auteur des «Héros cavaliers» et «Casse-Pierre». Objectif, expliquer son métier de dessinateur aux élèves (story-board, croquis, dessins, scénario…). Il réalise une première couverture de l’album «Les Sangliers sortent du bois».

 – Les élèves du Club Résistance entament ainsi le travail de rédaction des aventures de leur personnage fictif, Jean, et certains exécutent les premiers dessins et croquis. Plusieurs rencontres auront encore lieu avec les anciens du maquis pour affiner le scénario avec eux.

Le premier projet de couverture (Philippe Tarral)

Le premier projet de couverture (Philippe Tarral)

Croquis de Jean (Philippe Tarral) (cliquer pour agrandir)

Croquis d’Adrienne (Thaïs Morel) (cliquer pour agrandir)

Croquis d’Adrienne (Thaïs Morel) (cliquer pour agrandir)

Montage de différents croquis de personnages (Olga Van der Elst) (cliquer pour agrandir)

 

– Participation des élèves au  Concours de la BD scolaire, Festival international de la bande dessinée d’Angoulême (2 octobre 2006 – 2 mars 2007) : 2 participantes du Club résistance présentent chacune deux pages de bande dessinée issues des premières pages du scénario de l’album «Les Sangliers sortent du bois» et remportent un des cinq 1er prix dans la catégorie 15-16 ans

Les deux premières pages de la BD (Thaïs Morel)

Les deux pages suivantes (Olga Van der Elst)

Fin d’année scolaire 2007 : fin du projet ?

Constat : le projet, trop ambitieux, ne peut être terminé à temps

Tous les élèves sont cependant volontaires, alors qu’ils sont dispersés à la rentrée suivante dans les lycées de la région, pour terminer ce travail, grâce à la plate forme informatique collaborative du Collège des Bordes , l’ENT : cet Espace Numérique de Travail leur permet, à distance via Internet, de mettre leurs textes en commun, de les modifier, les corriger ou les compléter, à tout moment, avec leur professeur.

Cependant, de fait des études des élèves et du manque de temps, le projet doit évoluer et se tourne vers une autre forme, un roman illustré (Le projet final).

Projet initial pour la 4° de couverture (Olga Van der Elst)

Projet de couverture initiale, croquis (Philippe Tarral)