Les Sangliers sortent du bois

Le projet Les Sangliers sortent du bois, ou comment écrire un roman illustré avec des élèves de 3ème sur la résistance

Le projet des Sangliers est né au collège Geneviève de Gaulle-Anthonioz des Bordes, dans le cadre du Club Résistance, sous la direction de Benoît Momboisse, professeur d’Histoire (pour découvrir le fonctionnement du club, voir ici).

Pendant cinq ans, les élèves de la promotion 206/2007 ont entrepris un projet d’envergure : écrire un roman illustré avec le concours de leur professeur sur les activités du Maquis de Lorris. Leur tâche consistait à travailler avec les témoins, étudier les documents d’archives, créer un scénario plausible, réaliste, en respectant le plus possible le contexte historique local. Ce travail vise la plus grande véracité mais ne constitue pas une recherche historique à proprement parler, le récit reste une fiction collant au plus près des faits réels.

M.chalopin, blain, léger

Charles Léger, Jacques Blain et Bernard Chalopin sont les premiers « anciens » du maquis à rencontrer les élèves pour lancer le projet des Sangliers, Carrefour de la Résistance, oct.2006 (Droits réservés, Benoît Momboisse)

Les élèves ont ainsi travaillé longuement, bien après avoir quitté le collège, grâce à la magie d’internet. Ils ont pu concourir grandement à l’écriture de ce texte, participant régulièrement à des comités de (re) lecture avec leur professeur, sous le contrôle bienveillant des anciens du Maquis, toujours disponibles et particulièrement sensibles à l’intérêt porté par les enfants à leur parole, et à ce souci de véracité historique ; tous les écrits sont ainsi passés au fur et à mesure sous leur contrôle, et ont obtenu leur approbation.

Un ouvrage aujourd’hui en vente dans toutes les bonnes librairies de la région, et disponible également sur le site des Éditions de l’Écluse

(remarque : je ne perçois aucun droit d’auteur sur le livre, ceux-ci sont intégralement et directement reversés par l’éditeur au CIDFF – Centre d’Information sur les Droits des Femmes du Loiret-Montargis (45), mon projet étant à but pédagogique et donc non-lucratif)

Pour comprendre la genèse du projet, poursuivez votre lecture à partir des bandeaux ci-dessous :

Le Club Résistance

Un site pour mettre en valeur le travail des élèves Ce site, mis en ligne en 2011 au moment de la sortie du livre Les Sangliers sortent du bois, est essentiellement consacré aux activités du Maquis de Lorris (Loiret) pendant la Seconde Guerre mondiale. Il s’agit avant tout d’un site pédagogique conçu en grande partie pour …

Le projet initial

La genèse du projet : Le travail a été réalisé dans le cadre des activités du Club Résistance (depuis octobre 2003) Objectif : sensibiliser les élèves au devoir de Mémoire. Il s’agit de : – Collecter des témoignages d’acteurs, témoins, spécialistes de la Seconde guerre mondiale (Serge Klarsfeld, Georges Seguy, Annette Muller, Hélène Mouchard-Zay, Yvette Kohler-Choquet, Henri …

Le projet final

2008 : Le projet évolue Une nouvelle rencontre est organisée (10 novembre 2008), avec Bernard M.Chalopin, M.Léger, M.Héau et M.Blain, les anciens du maquis, pour affiner le scénario du livre, qui de projet de bande dessinée devient un album illustré, pour un concerto à 3 mains : – aux élèves la rédaction du scénario et …

La vie des Sangliers…

Depuis la sortie du livre, plusieurs manifestations se sont succédées afin de présenter nos Sangliers au public, je me vois contraint, à la demande générale (n’en faisons pas trop !), de céder et de mettre en ligne quelques photos souvenirs de ces différentes dates ! Collège Geneviève de Gaulle-Anthonioz, les Bordes, 18 juin 2011   …

Making-of illustrations

Petit making-of montrant l’évolution des dessins de David Kalimeris :                                                                    

Tous les autres projets du Club R. (2003-…)

Retrouvez sur cette page toutes les activités du Club Résistance organisées avec les élèves depuis 2003 : les nombreuses rencontres (Serge Klarsfeld, Georges Seguy, Mari-Jo Chombart de Lauwe, Annette Muller et bien d’autres se sont ainsi succédés au collège), les centaines d’heures de témoignages collectés (anciens résistants, déportés, agents de renseignement, historiens…), les multiples voyages …