Revenir à Les Sangliers sortent du bois

Le Club Résistance

Un site pour mettre en valeur le travail des élèves

Ce site, mis en ligne en 2011 au moment de la sortie du livre Les Sangliers sortent du bois, est au départ essentiellement consacré aux activités du Maquis de Lorris (Loiret) pendant la Seconde Guerre mondiale. Il s’est ensuite diversifié, au gré des rencontres et des projets mis en place, mais toujours autour de la question de l’histoire des mémoires. L’objectif est de susciter une réflexion civique chez les élèves qui s’appuie sur l’enseignement de l’histoire de la Résistance et de la Déportation. La plupart du temps abordés de manière interdisciplinaire, les différents projets doivent permettre de perpétuer chez les jeunes générations la mémoire et l’histoire de la Résistance et de la Déportation afin de leur permettre de s’en inspirer dans leur vie d’aujourd’hui, un bien vaste programme !

Il s’agit donc avant tout d’un site pédagogique conçu en grande partie pour des élèves de collège, et par des élèves de collège, fruit du travail d’élèves volontaires des classes de troisième du Collège Geneviève de Gaulle-Anthonioz des Bordes (Loiret), qui depuis 2003 travaillent par petits groupes sous forme d’un  « Club Résistance » avec leur professeur d’Histoire.

Voir le bilan de tous les projets du Club Résistance depuis 2003

Le fonctionnement du Club Résistance

Le Club Résistance est né de la volonté de travailler l’histoire différemment, en prenant le temps, sous forme d’un atelier hebdomadaire, pendant la pause de midi, sur le temps libre des élèves et de leur(s) professeur(s). Les élèves, tous volontaires, vont ainsi avoir l’occasion d’être sensibilisés au devoir de Mémoire, avec un format qui permet de dégager des approches nouvelles, d’encourager le travail d’équipe, de construire des ressources inédites, de diffuser des études de cas en direction de l’ensemble des collèges et des établissements qui souhaiteraient les utiliser. Les projets s’organisent tous autour de 5 axes majeurs de travail :

  • Collecter des témoignages liés à la Seconde guerre mondiale
  • Garder une trace de ces rencontres par la création de supports multimedias (CD-Rom, CD-Video, DVD-Rom ou DVD-Video), créant une bibliothèque enrichie chaque année et accessible d’une année à l’autre à tous les élèves
  • Visiter des lieux de Mémoire
  • Participer aux épreuves individuelles et/ou collectives du Concours National de la Résistance et la Déportation
  • Participer activement aux cérémonies de commémoration locales, 11 novembre, 8 mai, 18 juin (lecture de textes, dépôts de gerbes …)

Objectifs pédagogiques

  • Programmes d’enseignement

Cette action s’appuie fortement sur les programmes d’enseignement du collège, particulièrement ceux d’histoire et d’enseignement moral et civique mais aussi d’autres disciplines (géographie, histoire des arts, lettres, langues, arts plastiques, éducation musicale, etc.)

  • Socle commun de connaissance, de compétences et de culture

Dans le cadre du club, tous les domaines du socle commun de connaissances, de compétences et de culture peuvent être mobilisés :

– en permettant aux élèves d’exprimer leurs idées en langue française (ou étrangère) ou de façon artistique (domaine 1)

– en leur donnant la possibilité de construire un projet impliquant des recherches personnelles et une coopération entre eux (domaine 2)

– en leur transmettant les valeurs fondamentales sur lesquelles s’appuie notre République et en leur permettant d’acquérir la capacité à juger par eux-mêmes, en même temps que le sentiment d’appartenance à la société (domaine 3)

– en leur offrant la possibilité de concevoir des projets créatifs nécessitant des savoirs et des compétences scientifiques, technologiques et artistiques (domaine 4)

– en les conduisant à mobiliser leurs connaissances et à renforcer leur culture permettant la compréhension de l’évolution du monde contemporain (domaine 5)

  • Parcours citoyen

Le CNRD s’inscrit pleinement dans le parcours citoyen mis en place depuis la rentrée 2015, lequel structure la continuité et la progressivité des apprentissages et des expériences de l’élève autour des connaissances dispensées dans le cadre de l’enseignement moral et civique, de rencontres avec des acteurs ou des institutions à dimension citoyenne, d’engagements dans la vie de l’établissement comme dans des projets ou actions éducatives.

Année après année, chaque groupe enrichit ainsi le travail effectué par le groupe précédent, jusqu’à constituer une véritable banque de données qu’il était dommage de ne garder qu’à disposition des élèves des Bordes.